Les bienfaits de l’anis vert : 7 raisons de vous en procurer

L’anis vert (ou pimpinella anisum pour les scientifiques) est une plante aromatique appartenant à la famille des Apiacées. Annuelle ou bisannuelle, elle mesure généralement de 50 cm à 80 cm. Sa culture est très présente dans de nombreuses régions au climat tempéré, bien qu’elle soit originaire du Moyen-Orient où elle est cultivée depuis des millénaires pour ses propriétés thérapeutiques. Dès l’antiquité, nos ancêtres ont découvert son utilité pour soigner les voies respiratoires. Par la suite, bien d’autres recherches vont suivre tant les bienfaits de l’anis vert sont nombreux pour l’organisme.

Si cette plante, au goût particulier et très reconnaissable, est réputée pour ses qualités gustatives, et entre de ce fait dans la composition de nombreuses préparations culinaires ou boissons alcoolisées, elle est pourtant relativement méconnue du grand public quant à ses vertus médicinales. Les bienfaits de l’anis vert sont pourtant nombreux et variés, tant sur le plan physique que psychologique.

L’anis vert peut être utilisé de différentes façons en fonction du but recherché. En cuisine, on utilisera ses feuilles ou ses graines tandis qu’en phytothérapie on utilisera principalement ces dernières. Cette plante a également l’avantage de contenir une huile essentielle aux propriétés puissantes. Vous allez découvrir (ou revoir) les principaux bénéfices qu’elle peut vous apporter..

L’anis vert : antidouleur et antioxydant

L’anéthol (composé organique de la famille des phénylpropènes) contenu dans cette plante aromatique agit comme un analgésique. Autrement dit, il aide à prévenir ou diminuer la sensation de douleur.

La consommation de ses graines aide à réduire l’inflammation, réaction naturelle du système immunitaire face à une agression interne ou externe.

L’anis vert est particulièrement riche en flavonoïdes qui sont la plus grande catégorie de polyphénols, molécules réputées pour leurs vertus antioxydantes.

Ceux-ci protègent notre organisme contre les radicaux libres et permettent de diminuer le risque de survenue de nombreuses maladies. Ils abaissent le taux de cholestérol et préviennent ainsi les maladies cardio-vasculaires. Ils aident aussi à réduire les risques de cancer et selon certaines études récentes, leur consommation régulière contribuerait à diminuer les risques d’accident vasculaire cérébral.

Grâce à ses antioxydants l’anis vert aurait aussi la faculté de contrer les effets nocifs dûs à la pollution mais aussi de retarder le vieillissement cutané dont les radicaux libres sont responsables.

L’anis vert : antibactérien et antifongique

Comme nous avons pu le voir précédemment, l’anis vert contient de l’anéthol. Outre ses vertus analgésiques, ce principe actif confère des propriétés antibactériennes et anti infectieuses à cette plante aromatique.

Elle est notamment utilisée dans la prévention et le traitement de la cystite qui est une infection (ou une inflammation) urinaire chronique ou ponctuelle due à une colonisation bactérienne.

On lui reconnaît aussi des propriétés antifongiques (ou fongicides), c’est-à-dire qu’elle aurait la capacité de traiter les infections causées par des champignons microscopiques (mycoses) ou des levures, se formant sur les muqueuses.

Les bienfaits de l’anis vert contre les troubles digestifs

L’anis vert n’a pas fini de nous surprendre par ses innombrables qualités puisqu’il serait aussi efficace pour soulager et soigner des troubles digestifs divers.

Cette plante aurait des vertus carminatives, autrement dit elle réduirait la production des gaz intestinaux et en faciliterait l’expulsion.

Elle serait ainsi préconisée pour limiter les ballonnements et flatulences et préviendrait même les gaz stomacaux.

De plus, possédant des qualités antispasmodiques, elle soulagerait les maux de ventre qui peuvent survenir au moment de la digestion en luttant contre les spasmes musculaires du système digestif.

Elle réduirait aussi les coliques et reflux gastriques des nourrissons.

Enfin, elle aurait des propriétés pouvant jouer un rôle dans le traitement de la mauvaise haleine (l’halitose).

L’anis vert : l’allié des femmes de tous âges !

Beaucoup de femmes l’ignorent mais l’anis vert peut se montrer un réel atout pour apaiser certains symptômes désagréables qui surviennent nécessairement au cours de leur vie.

Cette plante aromatique a des propriétés communes avec les œstrogènes et peut en reproduire les effets sur l’organisme féminin.

Ainsi, à la ménopause, caractérisée par de nombreux désagréments tels que les bouffées de chaleur, les douleurs articulaires, les insomnies ou la sécheresse de la peau et des muqueuses, l’emploi de l’anis vert permettrait de soulager de manière significative les symptômes.

La plante aromatique aurait aussi un rôle à jouer contre les règles douloureuses grâce à ses propriétés antispasmodiques qui allègerait fortement les spasmes lors de chaque cycle menstruel.

De plus, elle favorise le processus de lactation grâce à son pouvoir stimulant ce qui peut être utile à certaines jeunes mères allaitantes. Il est toutefois recommandé de demander l’avis d’un médecin, car le risque que l’anéthol contenu dans la plante se transmette au nourrisson n’est pas à prendre à la légère et peut s’avérer toxique.

Les vertus de l’anis vert pour le système respiratoire

Parmi les nombreux atouts de l’anis vert on peut ajouter ses propriétés apaisantes et curatives pour divers maux de gorge et encombrements respiratoires.

Cette plante possède en effet des vertus béchiques. Elle agit donc comme un antitussif et peut soigner la toux qui est une expiration spasmodique de l’air.

Elle a aussi des qualités d’expectorant, c’est-à-dire qu’elle facilite le rejet des mucus formés dans les voies respiratoires (trachée et bronches).

En plus de nettoyer celles-ci de ses mucosités irritantes, elle favorise la régénération des muqueuses.

Elle est particulièrement conseillée aux grands fumeurs étant sujets à des maux de gorge et à un encombrement chronique des bronches.

Les bienfaits de l’anis vert pour l’estomac

Entre autres vertus thérapeutiques, l’anis vert peut aider à prévenir les ulcères gastriques et à en atténuer les symptômes.

Parfois, une petite plaie peut se former dans la paroi digestive et provoquer des douleurs et sensations vraiment désagréables. Cela peut résulter de l’agression de la muqueuse par l’acidité des sucs gastriques, ou alors une bactérie peut en être l’origine.

Des recherches sont toujours en cours sur le sujet, mais l’anis vert aurait comme faculté de soulager la souffrance causée par une acidité gastrique trop importante et, utilisé de manière préventive, contribuerait à diminuer les sécrétions d’acide gastrique.

Certains désagréments tels que la nausée, les vomissements ainsi que des sensations de brûlure dans la poitrine pourraient être grandement soulagés en traitant de façon naturelle ces petites lésions stomacales.

L’anis vert comme antidépresseur et stimulant naturel

Selon des études récentes, l’anis vert aiderait à combattre la dépression ainsi que d’autres troubles du système nerveux.

Des scientifiques ont ainsi estimé que la plante permettrait de réduire les symptômes de la dépression légère à modérée. En effet, elle aurait des propriétés sédatives, et donc une action directe sur le système nerveux central. En résulterait un certain apaisement et une réduction de l’anxiété. Elle serait aussi efficace que certains médicaments délivrés sur ordonnance.

L’anis vert aurait aussi des propriétés stimulantes, pouvant agir comme un aphrodisiaque. Sa consommation régulière permettrait de booster la libido de façon naturelle en éveillant le désir sexuel.

Vous l’aurez compris, l’anis vert est très utile, et pas seulement pour la cuisine ou à l’heure de l’apéritif ! Vous devrez toutefois faire attention dans certains cas et demander l’avis d’un spécialiste (médecin ou phytothérapeute). L’anis vert est à proscrire pour les personnes allergiques a l’anéthol, ou à d’autres plantes apparentées à celle-ci telles que le fenouil, l’aneth, le céleri, le cumin ou la coriandre.

Les femmes devront éviter d’en consommer, pour usage médical, lors de leur grossesse puisque, comme nous l’avons vu précédemment, la plante imite les effets des œstrogènes sur l’organisme féminin. Quant aux jeunes mères qui allaitent, elles devront demander le conseil d’un expert, car si la plante est parfois utilisée pour accélérer le processus de lactation, elle peut aussi être toxique pour le nourrisson à cause de la présence d’anéthol.

Enfin, l’usage de l’anis vert à des fins thérapeutiques est déconseillé aux enfants de moins de 12 ans.

C’est une plante riche de bienfaits et aux propriétés puissantes, en veillant toutefois à l’employer correctement, et sur les bonnes personnes.