Les bienfaits de la sauge pour la santé

Les bienfaits de la sauge pour la santé

La sauge est une herbe très connue en cuisine puisqu’elle fait partie des herbes aromatiques. Cependant, son utilisation est loin de se limiter à la cuisine et à ses propriétés gustatives. Elle a notamment des vertus toniques, antiseptiques, antioxydantes, astringentes et fébrifuges. La sauge est donc une plante médicinale qui se révèle être un atout pour la santé. C’est notamment pour cette raison qu’elle a été nommée herbe sacrée. Voyons quels sont tous les bienfaits de la sauge.

Origines de la sauge

La sauge fait partie des Lamiaceae qui pousse dans les régions sèches et très ensoleillées. Elle pousse notamment sur tout le territoire méditerranéen.
Elle est utilisée depuis très longtemps pour ses vertus médicinales. Les druides Gaulois utilisaient la sauge pour que les femmes puissent être plus fécondes, mais aussi pour favoriser les accouchement.
C’est seulement au XIIIème siècle qu’elle est nommée sauge. Son étymologie latine, salvia, vient du verbe salvere qui veut dire “soigner”. Et si elle revêt ce nom, c’est parce qu’elle était connue pour préserver la bonne santé et donc pour maintenir en vie plus longtemps.
Elle fait partie d’un remède commandé par François Ier à des moines au XVIème siècle. Il s’agit de l’eau d’arquebusier qui permet de soigner les blessures et les lésions provoquées par de l’arquebuse. Au siècle d’après, elle est consommée en décoction pour protéger de la peste. Au XVIIIème siècle, la sauge était utilisée pour lutter contre l’asthme. Elle était séchée et consommée fumée.
Aujourd’hui, outre son intérêt culinaire, elle sert surtout à soulager les problèmes de digestion, les douleurs digestives ou encore pour atténuer les problèmes liés à la ménopause.

Composition

La sauge est très faible en calories et riches en nutriments, comme la plupart des herbes aromatiques.
Elle est très riche en vitamine K qui permet de bien réguler la coagulation sanguine. Elles est également très riche en vitamine B9 qui joue un rôle crucial dans la production de la génétique et des acides aminés qui permettent aux cellules de se développer.
La sauge a également une haute teneur en minéraux. Elle contient notamment du fer, du calcium, du magnésium et du potassium, indispensables pour le bon fonctionnement du corps humain.
La sauge est également très riches en antioxydants, indispensables pour lutter contre les radicaux libres et contre le stress oxydatif des cellules. Les antioxydants permettent donc de lutter contre les maladies.
La sauge est très intéressante du point de vue de sa composition, cependant lorsqu’elle est utilisée en cuisine, ses principes actifs sont assez faibles d’un point de vue de la quantité de sauge consommée. Cependant, si elle est consommée régulièrement, elle peut aider à avoir une consommation suffisante en vitamines, antioxydants et minéraux.
Les principes actifs de la sauge sont surtout visibles dans son huile essentielle qui présente de la thuyone, du camphre, des déterpène et triterpènes, des tanins, des œstrogènes et des acides phénoliques.

Les bienfaits et les vertus de la sauge

La sauge est utilisée en aromathérapie car elle possède de nombreuses vertus médicinales que nous allons voir ici. Considérée comme une plante très puissante, elle permet de lutter contre de nombreux troubles.

Une plante hypolipémiante

La sauge possède des effets hypochlestérlémiants et hypo-triglycéridémiants du fait de l’acide carnosique dont elle est composée. Elle permet notamment de faire baisser le taux de mauvais cholestérol ainsi que le cholestérol total. Elle permet cependant de faire légèrement monter le taux de bon cholestérol et n’a aucun effet secondaire. C’est donc une plante efficace et sans danger pour lutter contre l’hyperlipidémie et le cholestérol en général.

Les bienfaits de la sauge pour favoriser la régulation de la glycémie

Au-delà de lutter contre la graisse, elle permet également de lutter contre l’hyperglicémie et peut être efficace pour les personnes diabétiques. Elle peut aussi éviter aux personnes prédiabétiques de le devenir. En effet, une étude datant de 2013 a montré que la sauge avait permis à deux patients diabétiques de réduire leur taux de glucides dans le sang.

Une plante qui améliore les symptômes de la ménopause

En règle générale, la sauge est connue pour traiter la transpiration excessive et les bouffées de chaleurs dont peuvent souffrir les femmes qui entrent dans la ménopause. C’est grâce aux œstrogènes extraites de ses feuilles qui sont à l’origine des bienfaits de la sauge. Selon une étude datant de 2011, une préparation à base de sauge fraîche permet de traiter concrètement les bouffées de chaleurs et de mieux vivre tous les symptômes liés à la ménopause.

La sauge pour aider à mieux digérer

Les bienfaits de la sauge concernant la digestion sont bien connus. La sauge possède un effet tonique qui facilite la digestion. Cette propriété de la sauge permet également de soulager les douleurs digestives telles que les crampes, les brûlures d’estomac ou encore les ballonnements. C’est notamment grâce aux flavonoïdes et aux essences qui constituent les feuilles de sauge qu’elle permet d’aider la digestion. L’usage de a sauge est d’ailleurs considérée par l’Agence Européenne du Médicament comme moyen traditionnel de lutter contre les symptômes de troubles digestifs légers. Elle est également reconnue comme utile pour lutter contre les digestions difficiles. Elle est d’ailleurs utilisée en usage interne pour traiter ces problèmes.

Les bienfaits de la sauge : Une plante qui pourrait prévenir la maladie d’Alzheimer

Les bienfaits de la sauge sont multiples. Ils permettent également de traiter certains états de la maladie d’Alzheimer. La thuyone extraite de l’huile essentielle de la sauge aurait un effet sur la sérotonine, ce qui justifie l’état favorable de la sauge sur l’humeur. Cette plante pourrait réduire la dégradation cérébrale provoqué par la maladie d’Alzheimer lorsqu’elle est prise régulièrement. Enfin, les propriétés antioxydantes de la sauge permettraient de renforcer les neurones et les cellules et donc d’éviter leur dégradation précoce.

Les bienfaits de la sauge pour traiter les gingivites et les pharyngites

Deux études effectuées en 2006 et 2009 ont permis de révéler que la sauge pouvait traiter certaines inflammations de la gorge et de la bouche. Les bienfaits de la sauge s’étendent donc au traitement des gingivites et des pharyngites. Ses effets anti-inflammatoires permettraient de soulager les douleurs liées à ces inflammations.

Posologie de la sauge

Pour bénéficier des bienfaits de la sauge, on peut consommer celle-ci en usage interne.
On peut alors faire infuser quelques grammes de feuille sèche (entre 1 et 3 grammes) dans de l’eau bouillantes durant dix minutes. Il est conseillé de boire trois tasses par jour.
On peut également consommer la sauge en teinture. Il est alors conseillé de consommer 25 gouttes trois fois par jour.
La sauge peut aussi être prise en extraits liquides. Il faut ainsi en prendre 1 à 3 millilitres trois fois par jour.
On peut enfin la consommer en extraits secs. Il faudra alors en prendre entre 150 à 350 grammes par jour.

En usage externe, la sauge peut être utilisée en gargarisme après avoir été infusée dans de l’eau. C’est un moyen efficace pour lutter contre les gingivites ou les pharyngites.

Que ce soit pour un usage interne ou externe, il ne faut pas dépasser une durée de traitement de plus de deux semaines selon les recommandations de l’Agence Européenne du Médicament.

Ses effets secondaires et les contre-indications

On ne remarque d’effets secondaires que très rarement pour la consommation de sauge, que ce soit en interne ou en externe. Ils sont rares mais peuvent cependant apparaître si les doses précisées ci-dessus ne sont pas respectées. On a pu remarquer de très rares nausées et vomissements chez le peu d’individus touchés par ses effets secondaires.
Par ailleurs, l’huile essentielle de sauge est déconseillée pour les femmes enceintes ou allaitantes mais aussi pour les personnes épileptiques à cause de sa teneur en thuyone.