Les bienfaits de la menthe pour la santé

La menthe est une plante aromatique médicinale très puissante et très célèbre. Elle fait partie des plantes vivaces et sauvages. Qu’il s’agisse de la menthe poivrée ou de la menthe des champs, elle est utilisée depuis plusieurs millénaires pour soigner de nombreux troubles. En effet, la menthe est connue pour avoir des bienfaits aussi nombreux que variés, du fait de sa puissance équilibrante. Elle possède en effet des bienfaits digestifs, spasmolytiques, carminatifs, antiseptiques, toniques et stimulants. Voyons donc plus en détails quels sont ses vertus et dans quels cas il faut utiliser la menthe.

Les origines de l’usage de la menthe

La menthe est utilisée pour ses vertus médicinales depuis l’Antiquité, et ce dans tous les coins du monde. C’est en Europe que la menthe a d’abord été utilisée, mais son usage s’est rapidement répandu sur tout le globe.
Pour les grecs, la menthe était considérée comme un puissant aphrodisiaque. Hippocrate lui a également attribué des propriétés calmantes et elle était également utilisée par les latins et les grecs pour soulager les morsures de serpents mais aussi les douleurs d’estomac et de tête.
On retrouve sa trace dans de nombreux textes de la Bible, mais on sait également que le menthol est extrait au Japon depuis plus de 2000 ans. Au Moyen-Âge, Charlemagne impose même la menthe comme l’un des composants obligatoires des jardins dans les monastères et dans tous les domaines royaux du fait de ses vertus thérapeutiques.

Composition et principes actifs de la menthe

La menthe est composée d’environ 1,5% d’huiles essentielles. Les composés qui sont davantage utilisés sont le menthol et la menthone.
Les principes actifs présents dans la menthe sont les flavonoïdes, les phénols et les triterpènes. La menthe contient également des enzymes, de la vitamine C et des acides naturels.
Les flavonoïdes ont des vertus anti-inflammatoires, immunostimulantes et antioxydantes. Les triterpènes permettent d’améliorer la qualité des tissus organiques. Les phénols sont de puissants antioxydants. La vitamine C permet notamment de renforcer le système immunitaire et est un antioxydant très puissant. Les acides de la menthe ainsi que ses enzymes ont également des pouvoirs antioxydants.
Ce sont tous ces principes actifs présents dans la menthe qui font que cette plante aromatique a de nombreuses vertus médicinales.

Bienfaits de la menthe

La menthe fait partie des plantes médicinales qui possèdent de très nombreuses vertus. Elle permet de soulager de nombreux troubles aussi divers que variés. On retrouve donc la menthe pour soigner des maux situés dans tout le corps.

Les bienfaits de la menthe pour le système digestif

Tout d’abord, la menthe est idéale pour lutter contre les problèmes du système digestif. Elle permet d’aider le transit intestinal, que ce soit au niveau de l’estomac, des intestins, du côlon, mais aussi au niveau du foie, des reins, du pancréas et de la rate. Elle permet de purifier et d’apaiser les inflammations qui touchent tout le système digestif. Elle peut notamment aider au syndrome du côlon et de l’intestin irritable, lutter contre la constipation mais aussi contre les diarrhées.
La menthe aide aussi à combattre les problèmes d’acidité gastriques ainsi que les remontées gastriques. La menthe aide aussi à éviter les flatulences.

Les bienfaits de la menthe pour lutter contre les problèmes urinaires

Si la menthe permet de lutter contre les problèmes digestifs, elle a également une utilité pour soulager le système urinaire. C’est en effet grâce à son effet diurétique qu’elle permet de soigner les cystites légères ou certaines inflammations légères de la vessie. La menthe poivrée est plus adaptée pour soigner la cystite du fait de ses vertus protectrices, antalgiques et anti-inflammatoires.

Les bienfaits de la menthe pour soigner la toux, le rhume et pour soulager les problèmes respiratoires

Grâce à ses vertus apaisantes, la menthe permet de lutter contre la toux légère et le rhume hivernal. La commission E et l’ESCOP préconisent d’utiliser de l’huile essentielle de menthe poivrée pour soulager les rhumes ou la toux. Elle peut être consommée dans son alimentation, en très faible quantité, ou alors en inhalation. Cette dernière méthode est très utile pour décongestionner et déboucher les nez un peu pris.
La menthe aide également à lutter contre les problèmes respiratoires. Elle décongestionne les muqueuses respiratoires. Elle permet ainsi d’aider les personnes souffrant d’affections telles que la bronchite.

Les bienfaits de la menthe en tant qu’antidouleur

La menthe est un antidouleur puissant, surtout en matière de digestion. Mais elle permet également de soulager les maux de têtes, les douleurs articulaires ou encore les douleurs musculaires. Elle aide notamment à soulager les douleurs liées à l’arthrose, l’arthrite mais aussi les tendinites et les rhumatismes. C’est grâce à l’effet antalgique du menthol sur les récepteurs sensoriels de la douleurs que la menthe peut aider à soulager certaines douleurs. Grâce à ses vertus, les récepteurs sensoriels sont insensibilisés.

Les bienfaits de la menthe pour lutter contre les affections de la peau

Grâce à ses propriétés apaisantes et anti-inflammatoires, la menthe permet de soulager les problèmes et les douleurs de l’épiderme. La menthe peut soulager les douleurs provoquées par les piqûres d’insectes ou les morsures d’animaux tels que les serpents. La menthe évite la formation de crevasses.
Cette plante aromatique aide également à éviter le dessèchement de la peau en cas de peau sèche ou déshydratée. Elle peut aussi être utilisée pour soulager l’eczéma ou le psoriasis. Elle prévient les démangeaisons liées à ces maladies. La menthe peut ainsi être utilisée en usage externe ou interne.

Les bienfaits de la menthe pour prévenir les problèmes cardio-vasculaires

La menthe favorise le bon fonctionnement du flux sanguin. Elle protège ainsi le cœur en régulant ses palpitations. Elle permet également d’augmenter la circulation sanguine au niveau du cerveau. Elle purifie également le sang. Elle aide également à équilibrer les échanges entre le sang et l’oxygène.

La menthe pour rééquilibrer l’acidité du corps

La menthe aide à diminuer l’acidité du corps. Elle permet donc de rééquilibrer son acidité. En purifiant le sang et en éliminant les toxines de l’organisme, elle aide le bon fonctionnement des reins, du foie et des intestins. Elle permet de mieux éliminer les déchets absorbés par le corps. Elle aide aussi à lutter contre l’absorption de certaines drogues et certains poisons.

Posologie et précautions d’emploi de la menthe

Si on peut consommer la menthe sous la forme de bonbons ou de préparations industrielles, c’est sous la forme de gélules, de teinture, d’huiles essentielles ou de tisane qu’elle est utilisée de façon médicinale. En huile essentielle, la menthe doit être prise au maximum entre 4 et 6 gouttes par jour. En teinture, on pourra en consommer entre 2 et 5 ml par jour maximum.
En infusion, l’idéal et de mettre une cuillère à soupe de feuilles séchées pour une tasse d’eau chaude. Pour un litre, on peut utiliser 15 grammes de feuilles séchées.
On peut aussi utiliser la menthe en gargarisme. Pour ce faire, il faut utiliser environ 50 grammes de feuilles pour 1 litre d’eau bouillante. Il faut évidemment faire les gargarismes lorsque l’eau s’est refroidie.
Si la menthe est un excellent moyen de soulager les douleurs, elle doit être utilisée avec précaution. Les enfants de moins de 5 ans ne doivent pas consommer de menthe en usage interne. Concernant l’huile essentielle, il est nécessaire de l’utiliser avec des recommandations d’un médecin. Il ne faut l’utiliser ni pour les enfants de moins de 12 ans, ni pour les femmes enceintes ou allaitantes. En usage externe, il est nécessaire de vérifier qu’il n’y a pas de lésions sur la peau avant de l’appliquer.