Les 8 bienfaits de l’ail pour la santé

Les aliments qui composent nos repas jouent un rôle très important sur notre santé. Comme le disait si bien celui qui est considéré comme le père de la médecine, Hippocrate : « que ta nourriture soit ton médicament et que ton médicament soit ta nourriture ». Cette assertion traduit à quel point l’alimentation et la santé sont liées. Au cours des dernières années, de nombreux produits sont revenus sur le devant de la scène grâce à leurs vertus thérapeutiques. L’ail en fait partie, et nous allons aujourd’hui faire la lumière sur les bienfaits qui lui sont associés.

Les bienfaits de l’ail : histoire et composition

De son nom scientifique « Allium sativum », l’ail est un végétal de la même famille que d’autres bulbes comme l’oignon, la ciboulette, l’échalote… Il est utilisé depuis près de 3500 ans par les Égyptiens, qui le donnaient aux bâtisseurs de pyramide pour éviter la dysenterie et décupler la force de ces derniers.

Tour à tour, l’ail a ensuite été utilisé par les médecins grecs puis par les Romains pour traiter différentes affections. Même les Européens se tournent vers ce végétal pour se protéger de la peste. Plusieurs études menées depuis la découverte de l’ail n’ont cessé de mettre en évidence ses propriétés anti-infectieuses, antioxydantes, anti-inflammatoires et anti-cancéreuses.

Les recherches scientifiques ont montré que l’ail est constitué de plus d’une centaine de composés actifs. Parmi les plus importants, on peut citer :

  • les vitamines (A, B1, B2, B3, B5, B6, E, C) ;
  • les oligo-éléments et sels minéraux (potassium, cuivre, sélénium, calcium,etc).

L’un des constituants chimiques qui confère à l’ail ces puissantes propriétés médicinales est l’allicine. Il s’agit d’un composé organo-sulfuré qui a des propriétés anti-bactériennes et anti-fongiques. Cet antibiotique naturel permet aux végétaux qui en contiennent de se protéger des prédateurs.

Les 8 bénéfices de l’ail pour la santé

Comme cela a été dit, l’ail a de nombreux bienfaits sur la santé humaine, et cela a été prouvé à travers différentes recherches scientifiques.

Les bienfaits de l’ail chez les femmes

L’ail est un aliment pouvant permettre de garder un équilibre hormonal. En effet, la vitamine B6 qu’il contient permet de stimuler la production de sérotonine et de réguler le cortisol lorsqu’il est à un taux élevé.

Or, le fait d’avoir un taux de cortisol plus bas aide à mieux dormir, augmente l’énergie et permet de lutter plus efficacement contre le stress. D’un autre côté, l’ail dynamise le système endocrinien et permet d’accroître l’endurance, la concentration et la vitalité tout en stimulant la libido.

Il est également important de mentionner le fait que l’ail fait partie des meilleures sources de phytoestrogènes naturels. Il s’agit de composés non stéroïdaux produits par les plantes et qui réduisent l’action de l’œstrogène une fois dans le corps des femmes.

Cette substance naturelle peut être une solution pour les femmes pré et post ménopausées en les protégeant contre les bouffées de chaleur, les troubles de la mémoire, les sautes d’humeur, les sommeils interrompus.

Enfin, la ménopause est connue comme l’une des causes les plus importantes d’ostéoporose. Et une supplémentation en ail se révèle également être une solution pour pallier ce problème.

Les bienfaits de l’ail sur le cœur

Des études ont démontré que l’ail était un très grand allié pour avoir une bonne santé cardiaque. Premièrement, vous devez savoir que l’ail est un aliment qui permet une bonne dilatation des vaisseaux sanguins. De même, il fluidifie la circulation sanguine et contribue à prévenir la formation de caillots sanguins dans les artères. L’ail permet également de faire baisser la pression artérielle sur les sujets souffrant d’hypertension.

Des études ont en outre montré qu’une supplémentation fréquente en ail a entraîné chez des personnes une diminution du cholestérol en général et celle du mauvais cholestérol (LDL) en particulier. Ainsi, l’ail permet de limiter les risques de maladies cardio-vasculaires et d’infarctus du myocarde.

L’ail et les infections/virus

Déjà utilisé dans les temps anciens pour traiter les infections bactériennes et virales, l’ail est un produit largement reconnu pour ses propriétés anti-microbiennes. En effet, l’allicine mentionné précédemment a de nombreuses propriétés antibactériennes qui permettent de tuer bon nombre de pathogènes.

L’ail est aussi un aliment efficace pour lutter contre des maux contre la dysenterie, le thyphus, l’angine de poitrine, le mal de gorge, le rhume, l’entérite, en cela qu’il a la capacité de stimuler le système immunitaire.

Les propriétés purifiantes de cet aliment lui permettent également de lutter contre des maladies de peau comme l’acné ou le psoriasis.

Les bienfaits de l’ail contre le cancer

La forte présence de composés soufrés dans l’ail aurait la capacité d’empêcher la prolifération des cellules cancéreuses dans l’organisme. Par exemple, une consommation journalière et régulière d’au moins une gousse d’ail permettrait de réduire le risque de contracter le cancer de la prostate.

Parmi les nombreux autres cancers contre lesquels l’ail peut lutter, on peut citer : le cancer des ovaires, de la vessie, de l’estomac, du côlon… Selon certaines publications médicales, l’aloène, autre composé organo-sulfuré de l’ail, aurait une action anti-tumorale.

Les bienfaits de l’ail sur la perte de poids

Comme vous le savez déjà, l’ail est un aliment à faible valeur calorique, et il possède un indice glycémique très bas. Sa consommation ne risque donc pas de vous faire prendre du poids. Au contraire, il est capable de booster le métabolisme d’un individu afin de lui faire brûler des graisses. En parallèle, lorsque l’ail est intégré dans le repas, il envoie des signaux de satiété au cerveau et cela pousse à arrêter de manger. À noter par ailleurs que l’ail favorise également l’élimination par l’urine.

Les bienfaits de l’ail sur la sexualité masculine

Le fait que l’ail puisse améliorer la circulation sanguine aurait un avantage autre que celui de la bonne santé des artères. En effet, cette capacité à faire circuler le sang librement dans le corps pourrait permettre à l’homme d’avoir une érection plus ferme.

Outre cet aspect, l’ail joue un rôle stimulant du côté des fonctions reproductives en favorisant la production des gamètes mâles (spermatozoïdes). Enfin, il stimulerait comme chez la femme la libido en activant les glandes sexuelles.

Les bienfaits de l’ail sur le vieillissement

L’ail n’est pas constitué uniquement de composés organo-sulfurés. C’est aussi une grande source d’antioxydants. La particularité de ceux-ci est leur capacité à neutraliser les radicaux libres. Ces derniers sont des molécules à l’origine de la dégradation des cellules saines entraînant le vieillissement. Ensuite, le sélénium dont l’ail est pourvu protège la peau des rayons néfastes du soleil. De plus, les vertus antibactériennes de cet aliment pourraient contribuer à éviter les inflammations de la peau.

Les bénéfices de l’ail sur la digestion

Si vous souffrez de problèmes de digestion ou de troubles digestifs chroniques, l’ajout de l’ail à vos repas pourrait être une solution. En effet, les acides phénoliques qui le composent sont connus pour nettoyer le système digestif de l’intérieur. De même, l’ail contient un prébiotique appelé inuline qui permet de développer des bactéries bénéfiques à l’organisme et de maintenir une flore intestinale équilibrée.

Les effets secondaires et les contre-indications de l’ail

En dépit des nombreux bienfaits de l’ail, vous devez faire attention à votre manière de le consommer. Une trop grande quantité ingurgitée peut occasionner une très grande soif. Par ailleurs, la consommation d’ail cru ou bouilli peut provoquer des gaz intestinaux chez certaines personnes.

En plus de la mauvaise haleine qu’il peut donner, l’ail peut se révéler irritant chez des sujets dont la gorge ou le tube digestif est fragile. Pour terminer, il est demandé aux personnes qui suivent des traitements anticoagulants ou antihypertenseurs de faire attention, car, à forte dose, l’ail pouvant accroître l’effet des médicaments consommés.